La prière en bouddhisme PDF Imprimer Envoyer

Extrait de Troisième Civilisation n° 517, septembre 2004
[Traduit du SGI Quarterly, janvier 2001]

La prière est une composante centrale dans la pratique du bouddhisme de Nichiren Daishonin. Les membres de la SGI raconte régulièrement leur expérience d'une « prière fervente » ou d'une « prière née du plus profond de son cœur. »

La définition du dictionnaire Webster définit la prière comme « une approche solennelle et humble de la divinité en mot et en pensée, accompagnée habituellement de suppliques, de requêtes, de confessions, de louanges et de reconnaissance. »

En quoi la dimension de la prière bouddhique s'accorde-t-elle avec cette définition et en quoi diffère-t-elle ?

La prière fait partie des activités humaines universelles. De nombreuses preuves attestent que les êtres humains se sont engagés dans les activités de prières depuis la nuit des temps. Dès lors que les individus ont développé une conscience de leur impuissance face aux forces de la nature, de la précarité de leur existence et de leur inévitable mortalité, ils ont également cristallisé les émotions intenses qui leur venait sous la forme de suppliques, de louanges ou de remerciements.

Le président de la SGI, Daisaku Ikeda, a écrit que la religion est issue de la prière, et que la motivation et l'acte de la prière précèdent toutes les formes élaborées que les religions pont donnés à celle-ci. La prière bouddhique, elle aussi, est une expression concentrée de ces motivations profondes que sont l'aspiration, le sens de la responsabilité ou la reconnaissance. Mais le bouddhisme place le « divin » au cœur de la vie du pratiquant. Le projet de la prière bouddhique est alors d'éveiller nos propres qualités de force, de courage et de sagesse inhérentes à notre vie plutôt que d'adresser des suppliques à des forces extérieures.

À l'instar de nombreux courants spirituels de l'Orient, le bouddhisme de Nichiren Daishonin met l'accent sur une forme aboutie de la prière. Notre pratique repose donc sur la récitation d'extraits choisis du Sûtra du Lotus (un des derniers enseignements du bouddha) et sur la récitation de la phrase Nam-myoho-rengue-kyo, à la fois titre du Sûtra (en japonais) et nom du principe mystique inhérent à toute forme de vie. Le fait que la récitation soit sonore signifie la prière du bouddhisme de Nichiren Daishonin n'est pas seulement méditative et intériorisée. Elle est la preuve d'une manifestation des qualités intérieures qui sont amenées à l'extérieur dans le monde réel.

Les membres de la SGI dirigent leur prière vers le Gohonzon, ou objet de culte (traduction littérale du japonais, NdT). Celui-ci est un mandala, une représentation symbolique de l’état suprême de la boddhéité, l'illumination. Dans cet état, toutes les impulsions et les tendances de l'existence, de la plus vile à la plus noble, fonctionnent de manière harmonieuse vers le bonheur et la créativité. Le Gohonzon n'est ni une idole, ni une représentation de Dieu, auxquels on adressera des supplications ou des prières d'apaisement. Le Gohonzon est un moyen de réfléchir sur soi et un axe de focalisation pour opérer des changements intérieurs.

Les membres de SGI sont encouragés à formuler des prières spécifiques, concrètes et concentrées sur les problèmes quotidiens, les authentiques espoirs et les soucis réels auxquels ils sont confrontés. Car le bouddhisme de Nichiren Daishonin insiste sur l'inséparabilité entre les « désirs terrestres » et l'illumination.

Nichiren lui-même déclare qu'en brûlant le bois de nos désirs terrestres, par l'acte de la prière, les individus sont capables de faire jaillir la flamme d'une énergie renouvelée et la lumière de la sagesse intérieure. De cette manière, la prière bouddhique permet la transformation de l'intensité des désirs et des souffrances en compassion et en sagesse.

Ainsi, cette prière implique une véritable introspection et parfois même une douloureuse confrontation intérieure avec nos tendances négatives et destructrices. Car, citant Nichiren, « Votre maîtrise du bouddhisme n'atténuera pas si peu que ce soit, vos souffrances de simple mortel tant que vous n'aurez pas perçu la nature fondamentale de votre propre vie. » (L&T vol. 1, p. 3)

Les membres de la SGI sont entraînés à intégrer complètement la prière dans leurs actions et leurs comportements quotidiens. Car la prière n'est vivante que lorsqu'elle est suivie de l'action concrète. La détermination, la prière, les efforts et l'imagination sont alors les clés du succès dans l'existence. Plus fondamentalement, la prière est le processus permettant l'émergence de l'état de vie le plus vaste, ce que nous appelons la « nature de bouddha ». Tous les êtres sont dotés équitablement de cette nature de bouddha. Elle est la force vitale bienveillante qui sous-tend le cosmos. La prière est alors le moyen permettant de calquer le rythme notre vie individuelle (le petit moi et ces pulsions et ses désirs individuels) sur celui de l'univers entier (le grand moi et sa diversité infinie). Cette action fondamentale nous permet de libérer des ressources intérieures insoupçonnées liées à la profonde connaissance de soi, à la sagesse, à la vitalité et à la persévérance (représentée dans le Gohonzon par les quatre grands bodhisattvas sortis de la terre - NdT). Parce que le bouddhisme ne voit aucune séparation entre l'individu et son environnement, tous les changements opérés au sein de nos vies individuelles se répercutent sur les conditions extérieures. Obtenir une réponse à la prière est la manifestation d'un résultat tangible dans le monde qui nous entoure.

Daisaku Ikeda a écrit que la forme la plus aboutie de la prière est en fait un seul vœu : celui de contribuer au bonheur de tous et au développement d'une authentique société humaine. Ce vœu et les actions qu'il engendre permettent de faire fusionner nos vies avec la vitalité sans borne et l'infinie diversité de l'univers. Nous faisons alors apparaître notre condition de vie la plus haute et la plus noble.

 

Documentez votre sujet

Documentez votre prochain sujet de discussion.|Cliquez ici.

Rechercher par mots-clés

Effectuez une recherche thématique sur votre site.|Cliquez ici.